L’histoire des 16 statues de Notre-Dame, Abou Bakr al-Baghdadi et la relation de François Cluzet et Guillaume Canet

0
22

Les 12 statues de la flèche de Notre-Dame avaient été décrochées jeudi et se trouvent dans un atelier en Dordogne. — GEORGES GOBET/AFP

Plus qu’un jour avant le mois de mai. Que vous soyez Groléjac, à Port-Louis ou à Plouaret, voici votre concentré d’actualités de la journée.

Cinq ans qu’on ne l’avait plus vu en vidéo, deux ans qu’il n’avait pas parlé. Le chef de l’Etat Islamique Abou Bakr al-Baghdadi est apparu ce lundi dans une vidéo où il s’exprime sur la suite de l’organisation. Un évènement dans la communication de Daesh.

De toute évidence, la vidéo a été enregistrée récemment. « Entre le 9 et le 21 avril. Il y fait mention de l’attaque en Libye, à Fuqaha, par des forces de Daesh, mais la partie sur les attentats du Sri Lanka est enregistrée en audio, ce qui laisse imaginer que la vidéo fut tournée avant », estime Alain Rodier, directeur de recherche (terrorisme et criminalité organisée) au Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R).
Un article de Jean-Loup Delmas à retrouver par ici.

Capture d'écran d'une vidéo de propagande du chef de l'Etat islamique (EI), Abou Bakr Al-Baghdadi, désigné par son groupe
Capture d’écran d’une vidéo de propagande du chef de l’Etat islamique (EI), Abou Bakr Al-Baghdadi, désigné par son groupe – Al-Furqan Media

Elles avaient été décrochées au début du mois d’avril pour être restaurées. Une intervention quasi miraculeuse. Quatre jours avant l’incendie de Notre Dame de Paris, l’entreprise Socra de Marsac-sur-l’Isle (Dordogne), spécialisée dans la restauration d’œuvres patrimoniales, avait procédé à un impressionnant démontage des douze apôtres de Notre Dame, et des quatre évangélistes, positionnés juste au pied de la flèche.

« Cette intervention était prévue de longue date, raconte Patrick Palem, consultant et ancien patron de la Socra, qui veille désormais scrupuleusement sur les seize statues datant du 19e siècle, soigneusement entreposées dans son immense bâtiment dans la banlieue de Périgueux. Ce planning nous aura permis de les sauver, car avec les températures de plus de 1.000 degrés enregistrées par endroits au moment de l’incendie, le cuivre se serait aplati, voire aurait fondu. » Une histoire qu’on vous raconte en détail par là.

François Cluzet retrouve Guillaume Canet pour Nous finirons ensemble, la suite des Petits mouchoirs. Comme en témoigne la vidéo ci-dessous, le réalisateur a plus d’un tour dans son sac. C’est grâce à Guillaume Canet que le comédien a connu son premier grand succès public avec Ne le dis à personne qui lui a valu un César en 2007. Leur complicité est évidente quand François Cluzet retrouve, neuf ans après Les Petits mouchoirs, son personnage de Max, héros « attachiant » qui sombre dans la dépression quand ses potes (incarnés par Marion Cotillard, Valérie Bonneton, Gilles Lellouche, Benoît Magimel et Laurent Laffite) lui font la surprise de venir lui souhaiter ses 60 ans. Ces retrouvailles sont une bonne occasion pour revenir sur la relation privilégiée qui unit François Cluzet à Guillaume Canet.

« Vous avez aimé nos immanquables ? Venez faire un tour sur notre podcast d’actualité, l’indispensable «Minute Papillon!» . »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.