OM: cette fois, Garcia n'a pas accablé ses joueurs

Cette fois, Rudi Garcia n'a pas voulu accabler ses joueurs. The coaches of the OM avait passé un grosse soufflante à ses troupes dimanche soir après la large défaite à Montpellier (3-0). In Rome, jeudi soir, the a voulu positiver dans le vestiaire du Olympic Stadium, malgré la reverses face à la Lazio (2-1), synonyme d'élimination dès the phase de groupes de la Ligue Europa. "L'attitude et la volonté" affiches par ses joueurs ont plu à Garcia, here promis à son groupe que l'OM retrouverait rapidement le goût de la victoire "en y mettant le même investissement".

Ce discours positif n'est pas surprenant, the vérité étant que les joueurs and the staff of the OM avaient déjà assumé l'élimination qui leur tentit les bras. Pas de colère, pas de crise dans le vestiaire, le groupe avait donc conscience que la qualification ne dépendait plus that of a miracle.

"Depuis la première défaite contre la Lazio au Vélodrome, on se savait au bord de l'élimination." On voulait surtout se rassurer dans le jeu, maize on s'était déjà fait à l'idée que la Coupe d'Europe risquait de se terminer ", confie avec sincérité un membre du staff olympien.

Garcia voulait piquer l'orgueil de certains

Cet état d'esprit s'est rapidement ressenti à la sortie des vestiaires. Les traits étaient un peu marqués par cette nouvelle défaite, maize les Marseillais ne semblaient pas être abattus. A joueur, croisé juste avant de quitter le stade, résume l'état d'esprit des troupes au sortir du vestiaire: "Ça fait bizarre de se dire qu'on est déjà éliminés alors que notre aventure de la saison passe est encore toute récente Bien sûr, l'élimination, on s'y était préparés, C'est plutôt l'enchaînement de défaites qui fait mal. " The groupe olympien a conscience de ne plus avoir le droit à l'erreur en Ligue 1.

C'était la teneur du discours de Garcia, qui leur a dit que le visage qu'ils avaient montré était plus conforms à ses attentes, que maintenant le fallait tout faire pour atteindre le podium et que leur saison allait se jouer sur la Ligue 1 .

Quatre revers consécutifs, the OM n'a jamais connu tel enchaînement depuis l'arrivée de Garcia. Mais le technicien olympien voulait aussi se servir de cette rencontre en Italie pour expérimenter un nouveau système, testers that joueurs sur des postes bien précis et piquer l'orgueil de certains.

Comment Garcia va-t-il gérer la concurrence?

Quelques enseignements: the défense à trois axiaux, with the retour de Luiz Gustavo derrière, n'a pas déplu à Garcia. Duje Caleta-Car, impliqué sur the premier but de la Lazio, semblait touché morale and son niveau actuel intrigue the staff. The matches of Maxime Lopez at été jugé convaincant. The entrée de Dimitri Payet a déçu. Valère Germain n'a pas trop apprécié sa présence en tribunes.

The saison passée, the Ligue Europa avait permis à Garcia de conserver tout son groupe sous pression. C'est ce qui préoccupe quelques joueurs et ce sera l'un des enjeux de cette saison sans coupe d'Europe. Comment Garcia va-t-il gérer la concurrence sans l'Europe? "La deuxième partie de saison risque d'être un peu longue, désormais", confie un membre du vestiaire marseillais.

Les joueurs craignent-ils désormais l'accueil du Vélodrome dimanche contre Dijon? "C'est tous ensemble qu'on s'en sortira", the Yohann Pelé juste avant de quitter the Olympic Stadium. "On ne doit pas craindre les retrouvailles avec nos supporters", Morgan Sanson announces. Dans la nuit, vers 1h du matin, the retour des joueurs à Marignane s'est fait dans un calme relatif.

Chambré par a supporter en train de filmer sur le parking de l'aéroport, here he demandait "de se bouger", Steve Mandanda n'a pas trop apprécié and he a fait savoir, calmement et à distance. A tout petit avant-goût du climat a peer hostile here pourrait régner ce dimanche lors d'OM-Dijon.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.